épidémiologie cancer de l'utérus

En France, le cancer de l’utérus (endomètre) est diagnostiqué habituellement après la ménopause, 69 ans étant l’âge moyen au moment du diagnostic. Toutefois, 1 cas de cancer sur 4 est diagnostiqué avant la ménopause.

Le cancer de l’endomètre reste le cancer de l’appareil génital féminin le plus fréquent et le 4ème cancer diagnostiqué chez la femme (7 275 nouveaux cas en 2012) après les cancers du sein, du colon et des poumons.

En France, le taux d’incidence du cancer de l’endomètre est de 11 pour 100 000, un taux qui reste stable ces 30 dernières années. Le vieillissement de la population explique l’augmentation – en valeur absolue – du nombre de cancers de l’endomètre reportés (de 4 357 en 1980 à 7 275 en 2012) en conjonction avec une tendance à l’obésité qui s’est accrue sur la même période.

Le taux de mortalité du cancer de l’endomètre est actuellement de 2,2 pour 100 000, un taux ayant diminué de 1% par an en moyenne depuis 1980.

L’adénocarcinome de l’endomètre est la forme la plus fréquente de cancer de l’endomètre.

Publications récentes du Dr Sebban

Cancer de l’utérus : les aspects épidémiologiques en France

Le cancer de l’endomètre est le cancer gynécologique pelvien le plus fréquent en France, il se situe après le cancer du sein, du côlon, du poumon et les cancers de la peau chez la femme.
Lire plus