prévention cancer du sein

Comment prévenir le cancer du sein ?

La prévention du cancer du sein commence par des habitudes saines, comme limiter l’alcool et demeurer physiquement actif.
Certains facteurs de risque, comme les antécédents familiaux, ne peuvent pas être modifiés. Toutefois, vous pouvez apporter des changements à votre mode de vie pour réduire vos risques.

Que puis-je faire pour réduire mon risque de cancer du sein ?

Des études ont démontré qu’une hygiène de vie peux réduire le risque de cancer du sein, même chez les femmes à risque élevé. Voici les mesures que vous pouvez prendre pour réduire ce risque :


Limitez la consommation d’alcool. Les résultats des dernières recherches préconisent de vous limiter la consommation d’alcool à un verre de vin par jour, même de petites quantités augmentent le risque.
Evitez la cigarette. Un lien entre le tabagisme et le risque de cancer du sein, particulièrement chez les femmes pré-ménopauses a pu être établi.
Contrôlez votre poids. Le surpoids ou l’obésité peuvent augmenter le risque de cancer du sein. Cela est particulièrement vrai si l’obésité survient plus tard dans la vie, surtout après la ménopause.
Soyez actif physiquement. L’activité physique peut vous aider à maintenir un indice de masse corporelle dans les normes, un facteur pouvant limiter le risque de cancer du sein. Pour la plupart des adultes en bonne santé, nous recommandons 2,5 heures d’activité aérobique modérée par semaine.
Privilégiez l’allaitement. L’allaitement maternel pourrait jouer un rôle dans la prévention du cancer du sein. Plus vous allaitez longtemps, plus l’effet protecteur est important.
Limitez la dose et la durée de l’hormonothérapie. L’hormonothérapie combinée peux augmenter le risque de cancer du sein. Si vous prenez des traitements hormonaux depuis que vous êtes ménopausée, demandez à votre médecin quelles sont les autres options. Vous pourriez être en mesure de gérer vos symptômes avec des thérapies et des médicaments non hormonaux. Si vous décidez que les bienfaits de l’hormonothérapie à court terme l’emportent sur les risques, utilisez la dose la plus faible qui vous convient et continuez de demander à votre médecin de surveiller la durée pendant laquelle vous prenez des hormones.
Éviter l’exposition aux rayonnements et à la pollution de l’environnement. Les méthodes d’imagerie médicale, comme la tomodensitométrie, utilisent des doses élevées de rayonnement. Bien que d’autres études soient nécessaires, certaines recherches suggèrent un lien entre le cancer du sein et l’exposition aux rayonnements.
Surveillez votre alimentation : Une alimentation saine peut réduire le risque de certains types de cancer, de diabète, de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. Les femmes qui consomment une diète méditerranéenne complétée par de l’huile d’olive extra vierge et des noix peuvent avoir un risque réduit de cancer du sein. Le régime méditerranéen se concentre principalement sur les aliments d’origine végétale, tels que les fruits et légumes, les légumineuses et les noix.

 

Publications récentes du Dr Sebban