Stade et grade des cancers de l’utérus

Stade et grade des cancers de l’utérus

Le grade et le stade du cancer sont des données précieuses pour affiner le diagnostic du cancer de l’utérus, élaborer un plan de traitement et connaître le pronostic.

L’équipe médicale doit connaître le stade et le grade d’un cancer de l’utérus afin de trouver le traitement adéquat pour chaque patient. On retrouve ces caractéristiques sur les examens d’imagerie et les analyses des prélèvements réalisées auprès d’un laboratoire d’anatomopathologie.

 

Grade du cancer de l’utérus

Le grade du cancer de l’utérus permet de déterminer l’évolution du cancer et sa tendance à se propager. Il se base sur l’apparence et le comportement des cellules cancéreuses, comparativement aux cellules saines. On classe le cancer à l’aide d’un grade allant de 1 à 3. Plus le grade est élevé plus le risque d’expansion est élevé (croissance rapide).

Afin de définir le grade du cancer de l’utérus, les prélèvements de tissus de l’utérus sont examinés au microscope. On parle de cellules « différenciées » pour exprimer la différence entre les cellules cancéreuses et les cellules saines. Ainsi, les cellules cancéreuses de bas grade sont bien différenciées (forte ressemblance). Cela veut dire que leur aspect est quasi normal, et que leur évolution est lente, limitant le risque de propagation. En revanche, les cellules de haut grade sont peu différenciées (ressemblance lointaine) : leur aspect est plus atypique et leur évolution plus rapide, ce qui peut potentiellement évoquer un plus grand risque d’extension du cancer.

 

Carcinome de l’endomètre

Pour ce type de cancer de l’utérus, le grade est établi en fonction de la classification histologique FIGO (Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique), basée selon la croissance en lamelle du pourcentage de cellules présentes au sein de la tumeur (composantes solides dans la tumeur). Ce système étudie également l’aspect anormal des cellules tumorales.

 

Le grade FIGO est exprimé selon 3 grades :

  • grade 1
  • grade 2
  • grade 3

 

Grade FIGODescription

1

Présence jusqu’à 5 % de composantes solides, cellules cancéreuses bien différenciées

2

Présence de composantes solides entre 6 et 50 %, cellules cancéreuses moyennement différenciées

3

présence de composantes solides à plus de 50 %, cellules cancéreuses peu différenciées

 

Sarcome de l’utérus

 

Plusieurs systèmes de classifications sont disponibles pour établir le grade d’un sarcome de l’utérus. Le plus utilisé est la classification FNCLCC (Fédération nationale des Centres de lutte contre le cancer), exprimé en additionnant plusieurs scores allant de 1 à 3 pour chaque composante : la différenciation, la fréquence des mitoses, ainsi que la nécrose tumorale.

Plus un score est bas, plus le grade est faible :

  • grade X : Impossible d’évaluer le grade ;
  • grade 1 : score total 2 – 3, risque métastatique faible ;
  • grade 2 : score total 4 – 5, risque métastatique réel ;
  • grade 3 : score total > 6, risque métastatique élevé.

 

 

Stade du cancer de l’utérus

Le stade du cancer de l’utérus estime la quantité de cancer présente dans le corps, ainsi que son étendue. Le cancer de l’utérus peut s’étendre aux ganglions lymphatiques, aux organes avoisinants, ou encore se propager à des parties du corps plus éloignées. Les examens complémentaires (imagerie, analyses sanguines, biopsie) permettent de définir la taille de la tumeur, son siège initial, ainsi que ses éventuelles localisations à distances. Ces informations sont importantes pour établir le diagnostic du cancer de l’utérus.

 

La classification FIGO est le système utilisé pour définir le stade d’un cancer de l’utérus (carcinome de l’endomètre, sarcome de l’utérus, ou carcinosarcome). Le stade, écrit généralement en chiffre romain, peut aller de 1 à 4. On emploie aussi les termes local (pas d’extension du cancer en dehors de l’utérus), régional (le cancer s’est propagé proche de l’utérus, notamment aux ganglions lymphatiques du bassin ou de l’aorte) ou distant (présence de localisation secondaire loin de la tumeur initiale) pour exprimer le degré d’extension de la tumeur cancéreuse.

 

Carcinome de l’endomètre et carcinosarcome de l’utérus

  • Stade IA : tumeur présente dans l’endomètre, envahissement possible < la moitié du myomètre ;
  • Stade 1B : envahissement de la moitié ou plus du myomètre ;
  • Stade II : envahissement du col de l’utérus ;
  • Stade IIIA : envahissement de la séreuse utérine, et/ou des annexes (ovaires, trompes de Fallope, ligaments) ;
  • Stade IIIB : extension au vagin et/ou aux paramètres ;
  • Stade IIIC : les ganglions lymphatiques pelviens et/ou para-aortiques sont atteints ;
  • Stade IVA : la tumeur s’est propagée au revêtement de la vessie ou de l’intestin ;
  • Stade IVB : présence de métastases (poumons, foie, os…).

 

Sarcome de l’utérus

  • Stade IA : tumeur < 5 cm présente uniquement dans l’endomètre ;
  • Stade IB : tumeur > 5 cm présente uniquement dans l’endomètre ;
  • Stade IIA : envahissement des annexes ;
  • Stade IIB : envahissement d’autres tissus du bassin ;
  • Stade IIIA : extension à une région de l’abdomen ;
  • Stade IIIB : extension à au moins 2 régions de l’abdomen ;
  • Stade IIIC : les ganglions lymphatiques pelviens ou para-aortiques sont atteints ;
  • Stade IVA : la vessie ou le rectum sont envahis ;
  • Stade IVB : cancer métastatique (présence de localisations à distance).