Le cancer du sein chez l’homme

Le cancer du sein chez l’homme

- juillet 22, 2018
Le cancer du sein chez l’homme
4.5 (90%) 2 votes

Le cancer du sein chez l’homme est rare : moins de 1% des cancers du sein survient dans la population masculine, mais avec des risques liés à cette maladie aussi importants que chez la femme.
A noter que l’incidence du cancer du sein dans la population masculine tend à augmenter lentement au cours du temps.

 

Existe-t-il pour un homme des facteurs de risque de développer du cancer du sein ?

Le risque de développer un cancer du sein chez un homme augmente, comme chez la femme avec l’âge, avec un âge moyen de 60 ans lors du diagnostic.

Comme dans la population féminine, ce risque est aussi majoré lorsqu’il existe une histoire familiale de cancer du sein, et notamment lorsqu’on retrouve une mutation des gènes tels que BRCA1 et BRCA2. Ce dépistage est organisé au cours d’une consultation d’oncogénétique.

Les situations pathologiques dans lesquelles le ratio des hormones sexuelles que sont les œstrogènes et les androgènes ont changé sont aussi corrélées à un risque augmenté de développer un cancer du sein chez l’homme.

C’est le cas de l’obésité, de la présence d’un syndrome de Klinefelter, qui est une maladie génétique rare où le taux d’androgène est bas et celui d’œstrogène élevé, de la consommation exogène de testostérone ou d’œstrogènes, ou lorsqu’il existe un antécédent de cancer de prostate traité par des œstrogènes.

La pratique d’une activité physique est par ailleurs le seul facteur prouvé comme protecteur sur le développement de cette maladie dans la population masculine.

 

Quand faut-il suspecter un cancer du sein chez un homme ?

Certaines études ont prouvé que le cancer du sein dans la population masculine est diagnostiqué à un âge plus tardif et à un stade plus avancé que chez la femme.

Cela pourrait être dû à un manque de sensibilisation à cette pathologie dans la population masculine.

Le plus souvent, cette tumeur est suspectée devant l’apparition d’une petite masse non douloureuse palpable au sein de la graisse mammaire.

 

Comment diagnostique-t-on un cancer du sein chez un homme ?

Les modalités diagnostiques du cancer du sein sont les mêmes pour les hommes que pour les femmes : après un examen clinique approfondi, le patient devra passer une mammographie (radiographies du sein) et une échographie. Une IRM peut aussi être demandée.

Dans tous les cas, comme pour tout cancer, une preuve histologique doit être apportée, et une biopsie sous échographie sera le plus souvent réalisée dans cet objectif.

 

Comment traite-t-on un cancer du sein chez l’homme ?

Comme pour tout cancer, la décision thérapeutique se fait au cours d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (appelée « RCP ») qui rassemble plusieurs médecins de plusieurs spécialités (chirurgiens, radiologues, oncologues, radiothérapeutes …)

Les options chirurgicales pour un cancer à développement encore uniquement local sont la mastectomie radicale, où tout le sein est retiré, et la tumorectomie, lorsque seule la tumeur est extraite.

Aujourd’hui, le plus souvent, les patients masculins ont plus souvent recours à une chirurgie radicale qu’à une tumorectomie.

Comme pour les femmes, il est possible d’avoir ensuite une radiothérapie post-chirurgicale, dans le cas par exemple où la tumeur est particulièrement grosse ou lorsqu’il reste des ganglions suspects d’être atteints par le cancer après le geste chirurgical.

Il existe encore peu d’études sur les traitements par hormonothérapie ou par chimiothérapie lors du cancer du sein chez l’homme, et le plus souvent, la stratégie thérapeutique est discutée au cas par cas.

Publié par Docteur Eric Sebban