Cancer du sein et vie de famille

Cancer du sein et vie de famille

- avril 21, 2021

Le cancer du sein est une épreuve très difficile à traverser lorsque l’on est directement touché. Mais il impacte aussi énormément la vie familiale et les proches. Il arrive souvent que cette étape soit très difficile à vivre pour l’enfant d’un parent malade ou pour le conjoint d’une personne atteinte par la maladie.

Cancer du sein et vie de couple

Certains conjoints de personnes atteintes d’un cancer du sein peuvent être terrassés par les événements, la maladie et ses traitements. Après le choc de l’annonce, traverser les différentes étapes du parcours patient aux côtés de sa partenaire peut s’avérer très compliqué. Certains se renferment et se muent dans le silence pour épargner leurs états d’âme et l’ajout d’une difficulté supplémentaire. Certains deviennent distants face aux modifications physiques de leur partenaire, dont le corps est impacté par les différents traitements du cancer. Il y a des jours avec et des jours sans.

Le conjoint est parfois tout simplement dans l’incapacité de gérer une telle situation et d’adopter un comportement adéquat. Ils se sentent démunis et impuissants.

Comment réussir à apporter le soutien nécessaire à son conjoint malade tout en se préservant ? Il est tout à fait normal que la maladie entraîne des crises au sein du couple ou de la famille. L’élément clé est la communication. Au sein du couple, il est important de se réserver des moments à deux. Des moments avec ou sans les enfants, en dehors des établissements de santé, pour maintenir le lien.

La communication au sein du couple, mais aussi avec des professionnels (psychologues, psychiatres…) permet de surmonter les difficultés liées au parcours patient, mais aussi à extérioriser ses craintes et son anxiété. Le conjoint peut tout à fait avoir recours à un professionnel de santé expérimenté pour l’accompagner. Ce « sas de décompression » peut être un outil indispensable afin de vivre au mieux le cancer et apporter tout son soutien. L’après cancer est également une étape qu’il faut préparer afin de gérer au mieux les problèmes de couple liés parfois à la maladie.

 

Vie familiale : les enfants face à la maladie

Les enfants, selon leur âge, peuvent avoir des réactions et des émotions très variées face à l’annonce du cancer de leur maman. Outre la peur de la maladie et de perdre un parent, il faut parfois faire face à des sentiments de jalousie ou de colère avec les plus jeunes. Ces derniers se retrouvent parfois relayés au second plan, toute l’attention n’est plus braquée sur eux. Cela peut être perturbant et difficile à comprendre pour un enfant en bas âge.

Comment les enfants réagissent face au cancer du sein de leur mamanExpliquer à son enfant que maman n’est pas forcément disponible pour le coucher ou pour les activités qui demandent trop d’énergie est compliqué. L’ado, lui, peut-être en proie à des questionnements anxiogènes face à cette pathologie qui renvoie à la mort et à la perte d’un être cher.

Quel que soit l’âge de son enfant, les émotions submergent et peuvent avoir une incidence sur leur vie quotidienne (manque de sommeil, perte d’appétit, colère, etc.).

Mais alors, comment parler de la maladie à son enfant ? Simplement, avec son propre langage habituel. Inutile de brusquer les choses. Laissez-vous le temps de digérer vous-même l’annonce de la maladie et des futurs traitements. N’attendez pas trop non plus, car avec les traitements, le corps se modifie, ce qui peut être perturbant pour l’enfant qui ne serait pas au courant. Chez les enfants en bas âge, nul besoin de donner trop de détails du cancer du sein ou de la chirurgie par exemple. Certains livrets et métaphores peuvent être utilisés pour faire passer le message essentiel.

Il est important de rester disponible pour répondre à leurs interrogations, surtout chez les plus âgés. Restez ouvert à la discussion. Avec les ados, avancer à leur rythme, en fonction de leurs questions et de la masse d’informations qu’ils sont susceptibles d’ingérer.

Il est aussi possible pour votre enfant de dialoguer avec un psychologue ou psychiatre. Cela peut permettre de délivrer les informations avec d’autres mots, une autre approche. Votre enfant est alors libre d’exprimer ses peurs, ses questions et ses ressentis dans un espace extérieur au cocon familial. À terme, cette communication est bénéfique puisqu’elle permet de libérer la parole, d’éviter les tabous et de rapprocher les membres de la famille.

 

Il n’est pas toujours évident de parler de sa maladie à son entourage proche. Mais c’est un passage nécessaire pour resserrer les liens et accepter le soutien familial, sans s’affubler d’une pression supplémentaire et sans culpabilité.

Publié par Dr. Eric Sebban
Le Docteur Eric Sebban est chirurgien gynécologue et cancérologue, spécialisé en chirurgie gynécologique, mammaire et cancérologique. [mt-bootstrap-button btn_text="Prendre rendez-vous en ligne avec le Docteur Eric Sebban" btn_url="https://goo.gl/pbV14U" btn_size="btn btn-medium" align="text-left" color="#3498db" border_color="#555555" animation="bounce"]