Plaidoyer pour la reconstruction mammaire immédiate (en même temps que l’ablation du sein.)

Plaidoyer pour la reconstruction mammaire immédiate (en même temps que l’ablation du sein.)

La reconstruction mammaire immédiate présente de nombreux avantages, c’est pourquoi aujourd’hui de nombreux chirurgiens militent pour développer cette technique. L’indication d’une reconstruction mammaire immédiate doit être discutée lors de toute ablation du sein. La décision sera prise en fonction de la balance bénéfices / risques.

Cette intervention peut être réalisée par un seul chirurgien, qui fera la mastectomie et la reconstruction mammaire immédiate seul dans le même temps opératoire. Dans certaines équipes, l’intervention est réalisée par deux chirurgiens, l’un réalise l’ablation du sein et l’autre la reconstruction.

 

Avantages de la reconstruction mammaire immédiate

Les avantages de la reconstruction mammaire immédiate sont multiples. Tout d’abord, elle permet de ne pas se retrouver “sans sein” à la fin de l’intervention. Même si souvent elle nécessite certaines retouches esthétiques, cette reconstruction mammaire immédiate permet d’éviter la nécessité de la mise en place d’une prothèse mammaire externe dans le soutien gorge.

De plus, cette technique permet une chirurgie plus conservatrice. En effet, comme la reconstruction est immédiate, le chirurgien va pouvoir préserver une quantité plus importante de peau et l’utiliser lors de la reconstruction, c’est ce qu’on appelle la « Mastectomie avec conservation de l’étui cutané ».

Quand c’est possible, on pourra réaliser ce qu’on appelle une mastectomie avec conservation de l’aréole et du mamelon. C’est le type de mastectomie le plus conservateur possible et qui donne les meilleurs résultats esthétiques. Cette technique est utilisée en cas de chirurgie prophylactique (en l’absence de cancer, pour diminuer le risque de survenue de celui-ci) et dans certains types de cancer.

De manière générale, la reconstruction mammaire immédiate donne de meilleurs résultats esthétiques que la reconstruction mammaire secondaire, réalisée à distance de la mastectomie.

 

Inconvénients de la reconstruction immédiate

Il existe aussi quelques inconvénients liés à la reconstruction mammaire immédiate. Tout d’abord le temps de l’intervention est plus long qu’une mastectomie classique. Le taux de complication est aussi légèrement plus élevé. Mais un chirurgien qui pratique ce type d’intervention très régulièrement permet de vous offrir des conditions de sécurité optimale pour cette intervention.

La reconstruction mammaire immédiate nécessite aussi, en cas de cancer, de choisir assez rapidement sa technique de reconstruction. En effet, le traitement du cancer du sein ne devant pas être retardé, vous devrez prendre une décision rapide sur le type de reconstruction souhaitée.

Les familles de reconstruction mammaires immédiates sont les mêmes que pour les reconstructions mammaires secondaires (prothèse, lambeaux, injection de graisse….)

De façon générale, le taux de reconstruction mammaire immédiate en France est encore trop faible, c’est pourquoi les autorités de santé en font aujourd’hui une priorité pour améliorer la prise en charge des patientes. N’hésitez pas à en parler à votre chirurgien  lors de votre consultation.

Prévenir le risque de survenue du Cancer du Sein

Le Dr Sebban, Chirurgien gynécologique et cancérologue a conçu une infographie résumant les facteurs de risques et conseils de prévention pour adopter une bonne hygiène de vie et réduire le risque de survenue du cancer du sein

 

Prévenir-le-Cancer-du-Sein

 

Les Facteurs de risques:

1. Alcool
17% des cancers du sein sont dus à la consommation d’alcool en France : +1 verre par jour d’alcool augmente le risque de cancer du sein, il s’agit cependant d’un facteur de risque modéré.

 

2. Les femmes… mais pas seulement

Les hommes peuvent également développer un cancer du sein (une cause génétique chez l’homme devra être recherchée). Ces cas sont cependant rares, puisqu’ils représentent seulement 1% du nombre total de cancers du sein.

 

3. Obésité

Le cancer du sein reste une pathologie multifactorielle, le surpoids et l’obésité sont reconnus comme des facteurs de risque aggravants. Une alimentation saine et la pratique d’une activité physique sont fortement recommandés.

 

4. Radiation et Pollution

L’exposition à des radiations ionisantes* avant l’âge de 40 ans pourrait augmenter la probabilité d’apparition de la maladie, il en est de même pour les facteurs environnementaux que sont la pollution et la sédentarité.

* Le dépistage tel qu’il est proposé actuellement à savoir une mammographie tous les 2 ans (à partir de 50 ans) ne saurait etre considéré comme un facteur de risque contrairement à ce que certains détracteurs du dépistage voudraient laisser supposer.

 

5. Génétique

Environ 10% des cancers du sein sont d’origine génétique avec dans la grande majorité des cas la mutation du gène BRCA1 ou du BRCA2. La présence de mutations dans l’un de ces deux gènes expose les femmes concernées à un risque accru.

 

6. L’âge

L’âge moyen de diagnostic du cancer du sein est 61 ans. 75% des cancers du sein se déclarent après 50 ans.

 

Les Conseils de prévention:

1. Consultez votre médecin

Prenez conseil avec votre médecin pour vérifier s’il vous recommande une mammographie (tous les 2 ans)

 

2. Limiter sa consommation d’alcool

Réduisez au minimum votre consommation d’alcool

 

3.Faites du sport

Faire régulièrement de l’exercice réduit le développement des tumeurs du cancer du sein

 

4.Eviter d’être en surpoids

L’embonpoint et l’obésité sont souvent pointés du doigt comme facteur de risque pour nombre de cancers

 

5. Manger sainement

Améliorez vos habitudes de vie, mangez équilibré, entourez-vous de professionnels de la santé pour maîtriser votre poids.

 

6. Limiter les traitements hormonaux post-ménopause

Les hormones post-ménopausiques augmentent le niveau d’œstrogène dans le corps et donc le risque de cancer du sein.

 

Prévenir le risque de survenue du Cancer du Sein
La Maladie de Paget – une forme rare de cancer du sein

La Maladie de Paget – une forme rare de cancer du sein

Qu’est-ce qu’un kyste à l’ovaire ?

La Maladie de Paget du sein consiste en une colonisation de l’épiderme du mamelon par des cellules de Paget, elle a été décrite par Sir James Paget en 1874, il s’agit d’une forme rare de cancer du sein qui représente 1 à 3% des tumeurs mammaires et moins de 5% des cancers du sein de l’homme, souvent associée à un syndrome de Klinefelter.

Lire la suite

Surveillance des cancers de l’ovaire traités

INTRODUCTION

L’incidence des tumeurs malignes de l’ovaire est d’environ 10 pour 100.000 femmes, soit près de 4000 nouveaux cas par an en France qui sont responsables de plus de 3000 décès par an.

Il n’existe pas à proprement parler de dépistage possible du cancer de l’ovaire.

Le traitement initial est essentiellement chirurgical et comprend dans la majorité des cas une annexectomie bilatérale couplée à une hystérectomie avec une stadification complète, une omentectomie et une appendicectomie et des prélèvements ganglionnaires pelviens et lombo aortique.

 

Lire la suite

Surveillance des cancers de l’ovaire traités
La prévention du cancer de l’ovaire

La prévention du cancer de l’ovaire

Quelles sont les populations à risque de développer un cancer de l’ovaire ?

Le facteur de risque le plus important de développer un cancer de l’ovaire est d’origine génétique.

En effet, une femme qui a un facteur génétique de prédisposition, de type mutation BRCA1 ou BRCA2, voit son risque personnel de développer un cancer de l’ovaire augmenter.

Lire la suite

Diagnostic & Symptômes du Kyste Ovarien

Qu’est-ce qu’un kyste à l’ovaire ?

Un kyste ovarien est une structure complètement ou partiellement liquidienne qui se développe aux dépens de l’un ou des deux ovaires.

Il s’agit d’une situation assez fréquente, et dont l’incidence augmente avec l’âge. Il peut avoir des caractéristiques d’une structure parfaitement bénigne, ne nécessitant aucun contrôle ou imagerie particuliers, ce qui est le cas le plus fréquent.  Lire la suite

Diagnostic & Symptômes du Kyste Ovarien
L’après cancer de l’ovaire

L’après cancer de l’ovaire

Les examens de surveillance après un cancer de l’ovaire traité :

Comme tout cancer, le cancer de l’ovaire présente un risque de récurrence à moyen et long terme, d’autant plus qu’il s’agit d’un cancer de diagnostic souvent tardif et donc d’une prise en charge à un stade souvent évolué.

Lire la suite

Les Examens du diagnostic du cancer de l’ovaire

Cancer de l’ovaire : quels symptômes ?

Le cancer de l’ovaire apparaît le plus souvent après la ménopause (âge moyen du diagnostic : 65 ans). Il est souvent diagnostiqué à un stade tardif.

Cela est dû à des symptômes peu fréquents, frustes, non spécifiques (gynécologiques, mais aussi digestifs) et évoluant le plus souvent à bas bruit. Les tumeurs ovariennes sont donc le plus souvent de découverte fortuite lors d’une échographie, d’un examen radiologique ou examen gynécologique réalisé à titre systématique.

Lire la suite

Les Examens du diagnostic du cancer de l’ovaire
Transcription de la vidéo du Dr Sebban sur les avancées en chirurgie de cancer du sein

Transcription de la vidéo du Dr Sebban sur les avancées en chirurgie de cancer du sein

Nous allons voir quelles ont été les dernières avancées en chirurgie de cancer du sein ces 30 dernières années.

En 30 ans il y a eu une révolution : il y a trente ans une patiente qui avait un cancer du sein quelle que soit sa taille et quel que soit son agressivité avait une ablation du sein avec ablation de la chaîne ganglionnaire et toutes les conséquences qu’il en découle

Lire la suite

Transcription de la vidéo du Dr Sebban sur la Chirurgie Robotique

Nous sommes à l’aube d’une avancée importante en chirurgie gynécologique cancérologique : c’est l’avènement de la chirurgie robotique.

Pour vous rappeler ce qu’est la chirurgie robotique, ce n’est que de la celioscopie adaptée à un matériel robotique faisant usage d’instruments qui sont fixés dans le ventre de la patiente & reliés à des bras armés qui permettent aux chirurgiens d’opérer à distance derrière une console située à quelques mètres de la table opératoire.
Lire la suite

Transcription de la vidéo du Dr Sebban sur la Chirurgie Robotique