Les stades et types de cancer du sein

Les stades et types de cancer du sein

- mars 30, 2019
Les stades et types de cancer du sein
5 (100%) 2 votes

Déterminer le stade et le grade du cancer du sein permet au médecin d’établir un pronostic et de choisir le traitement adéquat. Plus le stade et le grade sont bas, meilleur est le pronostic.

Stades du cancer du sein

La stadification permet d’évaluer l’étendue du cancer.

Elle s’effectue à l’aide d’examens clinique (palpation de la tumeur et des aisselles pour rechercher des ganglions anormaux) et radiologique (mammographie, échographie), et par un examen anatomopathologique au microscope sur prélèvement biopsique et/ou après la chirurgie sur pièce opératoire (tumeurs et ganglions).

À partir du stade II, d’autres examens (radiographie du thorax, échographie ou scanner de l’abdomen, scintigraphie osseuse, IRM ) sont réalisés pour vérifier la présence ou non de métastases qui sont des cellules cancéreuses qui auraient migré à distance, au niveau du foie, des os, des poumons et du cerveau.

La classification TNM est la plus fréquemment utilisée, elle repose sur 3 critères :

  • «T» pour la taille et l’infiltration de la tumeur, allant de Tx (tumeur non évaluable) à T4.
  • «N» pour le degré d’envahissement des ganglions lymphatiques, allant de Nx (envahissement des ganglions non évaluable) à N3.
  • « M» pour la présence ou non de métastases à distance ; avec Mx (renseignements insuffisants pour classer les métastases), M0 (absence de métastase) ou M1 (présence de métastases).

La combinaison TNM indique le stade. Plusieurs stades sont définis dans le cancer du sein :

Stade 0 : Cancer in situ.

La tumeur reste localisée au niveau du canal où elle a pris naissance. La tumeur est non infiltrante, elle n’a pas dépassé la membrane basale (Tis N0 M0).

Stade I : Tumeur ≤ 2 cm, sans atteinte ganglionnaire, sans métastases à distance (T1 N0 M0).

Stade II : 2 types de tumeurs

  • tumeur ≤ 5 cm avec envahissement de 1 à 3 ganglions axillaires ou atteinte des ganglions sentinelles mammaires internes, sans métastases (T0/1/2 N1 M0);
  • ou tumeur > 2 cm, sans atteinte ganglionnaire, sans métastases (T2/3 N0 M0).

Il existe les stades IIA et IIB.

Stade III :

  • toute tumeur, sans métastases, avec au moins 4 ganglions axillaires atteints ou envahissement mammaire interne clinique ou atteinte des ganglions sous-claviculaires ou des ganglions sus-claviculaires homolatéraux (tous T N2/3 M0) ;
  • ou tumeur avec extension directe à la paroi thoracique ou à la peau ; ou tumeur inflammatoire (T4 tous N M0);
  • ou tumeur > 5 cm avec envahissement de 1 à 3 ganglions axillaires ou atteinte des ganglions sentinelles mammaires internes (T3/4 N1 M0).

Il existe les stades IIIA, IIIB et IIIC.

Stade IV : cancer métastatique.

Indépendamment de la taille de la tumeur et du degré d’envahissement ganglionnaire, la présence de métastases à distance classe le cancer en stade IV (tous T tous N M1).

 

Grades du cancer du sein

Le grade permet d’évaluer l’agressivité de la tumeur.

Il est déterminé lors de l’examen anatomopathologique, en prenant en compte :

  • l’aspect des cellules cancéreuses : plus une cellule cancéreuse s’est modifiée par rapport aux cellules normales, plus elle est agressive.
  • les caractéristiques des noyaux des cellules : plus les noyaux des cellules sont gros et de taille et de forme variées, plus les cellules sont agressives.
  • le nombre de cellules en mitoses (multiplication des cellules) : plus ce nombre est important, plus les cellules de la tumeur se divisent rapidement, plus le cancer peut se propager, ce qui est un critère d’agressivité.

Chacun de ces 3 critères est noté de 1 à 3, le score global obtenu détermine le grade histopronostique :

  • Le grade est I ou bas grade (tumeurs les moins agressives) pour des scores totaux de 3, 4 ou 5.
  • Le grade est II pour les scores de 6 ou 7.
  • Le grade est III ou haut grade (tumeurs les plus agressives) pour des scores de 8 ou 9.

 

Autres informations fournies lors de l’examen anatomopathologique

L’examen anatomopathologique permet aussi d’évaluer :

  • le type histologique : les principaux cancers sont les carcinomes canalaires et les carcinomes lobulaires. On peut aussi trouver des carcinomes médullaires, carcinomes tubulaires, la maladie de Paget du sein, le cancer du sein inflammatoire…
  • l’expression des récepteurs :
  • hormonaux (récepteurs aux œstrogènes, à la progestérone), en vue d’une hormonothérapie. Les tumeurs qui expriment un taux élevé de ces récepteurs sont de meilleur pronostic.
  • HER2, impliqués dans 20% des cancers du sein, en vue d’une thérapie ciblant le récepteur HER2. Les tumeurs surexprimant HER2 ont tendance à être de haut grade.
  • l’indice Ki-67, qui est une protéine présente dans le noyau des cellules en division. Plus son niveau est élevé, plus la tumeur se développe vite, ce qui est de moins bon pronostic.
  • le profil d’expression génique qui consiste à quantifier des gènes exprimés par la tumeur.
Publié par Dr. Eric Sebban
Le Docteur Eric Sebban est chirurgien gynécologue et cancérologue, spécialisé en chirurgie gynécologique, mammaire et cancérologique. [mt-bootstrap-button btn_text="Prendre rendez-vous en ligne avec le Docteur Eric Sebban" btn_url="https://goo.gl/pbV14U" btn_size="btn btn-medium" align="text-left" color="#3498db" border_color="#555555" animation="bounce"]