Les cordes axillaires (thromboses lymphatiques superficielles) : symptômes et traitements

Les cordes axillaires (thromboses lymphatiques superficielles) : symptômes et traitements

- mars 18, 2024
4/5 - (5 votes)

Les cordes axillaires sont des complications fréquentes chez les femmes atteintes d’un cancer du sein qui ont subi une chirurgie ou une radiothérapie au niveau du creux de l’aisselle. Il s’agit de cordons durs et douloureux qui se forment sous la peau et qui limitent les mouvements du bras. Quels sont les causes, les symptômes et les traitements de ces cordes axillaires ? Voici les informations importantes à connaître pour prendre en charge ce trouble de manière efficace.

 

Qu’est-ce qu’une corde axillaire ?

 

thrombose lymphatique

Une corde axillaire, aussi appelée thrombose lymphatique superficielle, est une inflammation d’un vaisseau lymphatique qui se situe sous la peau, le plus souvent au niveau du creux de l’aisselle. Elle se manifeste par l’apparition d’un cordon dur, tendu et sensible, qui peut s’étendre du creux de l’aisselle jusqu’au coude, voire jusqu’au poignet. Ce cordon entrave la mobilité du bras et provoque une gêne, parfois une douleur, lors des mouvements.

 

Quelles sont les causes des cordes axillaires ?

Les cordes axillaires sont souvent liées à un traumatisme du système lymphatique, qui est chargé de drainer les liquides et les déchets de l’organisme.

Chez les femmes atteintes d’un cancer du sein, ce traumatisme peut être causé par l’un des traitements de la maladie, surtout après l’opération du sein :

– Une chirurgie du sein ou de l’aisselle, notamment lorsque le geste inclut l’ablation de ganglions lymphatiques (curage axillaire)

– Une cure de chimiothérapie

– Une reconstruction mammaire

– Une infection ou une inflammation au niveau du sein ou de l’aisselle, qui peut provoquer une réaction du système immunitaire et une accumulation de liquide lymphatique

Ces éléments peuvent perturber la circulation de la lymphe et favoriser le durcissement et la tension des vaisseaux lymphatiques, ce qui entraîne l’apparition des cordes axillaires.

 

Comment reconnaître les symptômes des cordes axillaires ?

 

Les cordes axillaires se manifestent généralement quelques semaines après la chirurgie ou après la radiothérapie du sein ou de l’aisselle. Elles peuvent apparaître soudainement ou progressivement, parfois de manière insidieuse.

Les principaux symptômes sont :

– La présence d’un cordon dur et sensible sous la peau, qui peut être visible ou palpable

– Une limitation des mouvements du bras, surtout pour lever le bras au-dessus de la tête, tendre le bras ou le plier

– Une sensation de tiraillement, de tension ou de douleur au niveau du bras, qui peuvent s’accentuer lors des mouvements ou du port de vêtements serrés

– Une modification de la sensibilité ou de la température de la peau au niveau du bras

 

Ces symptômes peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie des femmes atteintes d’un cancer du sein, en limitant leurs activités quotidiennes, leur autonomie et même leur estime de soi. Il est donc important de consulter son médecin en cas de symptômes gênants, afin de bénéficier d’un diagnostic et d’un traitement adaptés.

 

Quels sont les traitements des cordes axillaires ?

drainage lymphatique traitement des cordes axillair

Le traitement des cordes axillaires doit être mis en place le plus rapidement possible après l’opération et de préférence avant la radiothérapie dont les séances peuvent nécessiter une bonne amplitude ou mobilité du bras et de l’épaule. Il repose majoritairement sur la kinésithérapie, qui vise à rétablir la circulation du liquide lymphatique, à assouplir les tissus et à améliorer la mobilité du bras.

 

Le kinésithérapeute spécialisé dans la prise en charge de cette affection peut proposer différentes techniques, telles que :

– Le drainage lymphatique manuel, en effectuant des massages doux et rythmés sur le bras et le thorax, afin de stimuler le flux lymphatique et de réduire l’œdème

– La mobilisation douce, en réalisant des mouvements passifs ou actifs du bras, afin de prévenir ou de corriger les rétractions musculaires ou tendineuses

– Les étirements, pour allonger progressivement les muscles et les tissus du bras, afin de relâcher les tensions et de favoriser la souplesse

– La thermothérapie, qui consiste à appliquer de la chaleur ou du froid sur le bras, afin de soulager la douleur et de diminuer l’inflammation

Le kinésithérapeute peut par ailleurs conseiller des exercices et des étirements quotidiens à faire à domicile, ainsi que des mesures d’hygiène de vie.

Dans certains cas, le médecin peut également prescrire des médicaments anti-inflammatoires pour réduire l’inflammation.

Les cordes axillaires sont donc des complications fréquentes chez les femmes atteintes d’un cancer du sein, qui se traduisent par l’apparition de cordons durs et douloureux sous la peau du bras. Elles sont dues à une altération du système lymphatique, généralement dans les suites d’une chirurgie au niveau du sein ou de l’aisselle. Elles peuvent être traitées par la kinésithérapie, qui vise à restaurer la circulation du liquide lymphatique, à assouplir les tissus et à améliorer la mobilité du bras. Dès lors qu’une douleur ou que des signes caractéristiques apparaissent, il faut rapidement en parler à son médecin. En cas de suspicion de cordes axillaires, la mise en place rapide d’un traitement est à privilégier si l’on veut soulager efficacement les symptômes et gagner en confort.

Publié par Dr. Eric Sebban
Le Docteur Eric Sebban est chirurgien gynécologue et cancérologue, spécialisé en chirurgie gynécologique, mammaire et cancérologique. [mt-bootstrap-button btn_text="Prendre rendez-vous en ligne avec le Docteur Eric Sebban" btn_url="https://goo.gl/pbV14U" btn_size="btn btn-medium" align="text-left" color="#3498db" border_color="#555555" animation="bounce"]