Comment parler du cancer à son enfant ?

Comment parler du cancer à son enfant ?

- janvier 8, 2024
4.2/5 - (16 votes)

Vous êtes atteinte d’un cancer et vous vous demandez comment en parler à votre enfant. C’est une situation difficile, mais vous pouvez trouver les mots justes pour lui expliquer votre maladie, le rassurer et le soutenir. Voici quelques conseils pour aborder le sujet du cancer avec votre enfant en fonction de son âge et de votre relation.

 

Pourquoi et quand parler du cancer à son enfant ?

rassurer son enfant du cancer

Il est important de parler de son cancer à son enfant car le silence peut être plus nocif que la vérité. Si vous ne lui dites rien, il risque de se sentir exclu, de s’imaginer le pire ou de se culpabiliser. Parler du cancer à votre enfant, c’est lui montrer que vous lui faites confiance, que vous respectez ses émotions, et que vous êtes disponible pour répondre à ses questions.

 

Il n’y a pas de moment idéal pour parler du cancer à votre enfant, mais il vaut mieux le faire le plus tôt possible, dès que vous avez reçu le diagnostic ou avant de commencer les traitements. Prenez le temps de digérer l’information cependant. En parler le plus tôt possible évite de le surprendre ou de le mettre devant le fait accompli. Vous pouvez choisir un moment calme, où vous vous sentez prête et où vous avez du temps devant vous.

 

Communication cancer et enfants : comment parler du cancer à son enfant ?

La façon de parler du cancer à votre enfant dépend de son âge, de son niveau de compréhension, et de sa personnalité. Il n’existe pas de règle universelle, mais voici quelques conseils de base que vous pouvez appliquer :

 

  • Soyez honnête et claire. Utilisez des mots simples et adaptés à votre enfant. Évitez les euphémismes ou les métaphores qui peuvent prêter à confusion. Expliquez-lui ce qu’est le cancer, quel organe est touché, quels sont les symptômes, les traitements, et les conséquences possibles.
  • Soyez rassurante et positive. Montrez à votre enfant que vous êtes confiante dans vos chances de guérison, que vous êtes bien entourée par les médecins et les proches, et que vous allez faire tout votre possible pour aller mieux. Dites-lui que le cancer n’est pas contagieux, qu’il n’est pas de sa faute, et qu’il n’a pas à changer son comportement avec vous.
  • Soyez à l’écoute et ouverte. Encouragez votre enfant à exprimer ses émotions, ses peurs, ses doutes, ou ses questions. Ne le jugez pas, ne le minimisez pas, et ne le forcez pas à parler. Respectez son rythme et son besoin de silence. Répondez à ses questions avec sincérité, sans lui cacher la vérité, mais sans lui donner trop de détails angoissants.

 

Parler du cancer à son enfant: les réactions possibles

reaction ado sur le cancer

 

Chaque enfant réagit différemment face à l’annonce du cancer d’un parent. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de réagir. Certaines réactions sont immédiates, d’autres apparaissent plus tard.

 

Les enfants de moins de 3 ans ne comprennent pas ce qu’est le cancer, mais ils perçoivent les changements dans leur environnement. Ils peuvent se montrer plus agités, pleurer plus, ou être plus collants.

 

Les enfants de 3 à 6 ans ont une “pensée magique” qui les amène à croire que leurs désirs ou leurs pensées peuvent influencer la réalité. Ils peuvent se sentir coupables ou responsables du cancer de leur parent, avoir peur d’être abandonnés, de perdre l’amour de leur parent, ou de mourir eux-mêmes…

 

Les enfants de 6 à 12 ans ont une meilleure compréhension du cancer, mais ils ont encore du mal à gérer leurs émotions. Ils peuvent se sentir tristes, en colère, ou anxieux. Ils peuvent aussi avoir des difficultés scolaires, des troubles du comportement, ou des conflits avec leurs pairs.

 

Les adolescents ont une pensée plus abstraite, qui leur permet de comprendre les enjeux du cancer, mais qui les rend aussi plus vulnérables. Ils peuvent se sentir dépassés, révoltés, ou déprimés. Ils peuvent aussi avoir des problèmes d’identité ou d’estime de soi.

 

Parler du cancer à son enfant: où trouver de l’aide et du soutien ?

Parler du cancer à son enfant n’est pas facile, mais vous n’êtes pas seule. Il existe des lieux et des personnes qui peuvent vous aider à préparer ou accompagner ces conversations difficiles.

 

Vous pouvez par exemple :

 

  • Contacter votre médecin généraliste ou oncologue, qui peut vous écouter, vous conseiller et vous orienter vers les structures adaptées à votre situation.
  • Rejoindre un groupe de soutien, qui vous permet de rencontrer d’autres personnes touchées par le cancer et de partager vos expériences et difficultés.
  • Solliciter une association locale, qui vous propose des activités, des services, et des informations sur le cancer et ses traitements.
  • Inscrire votre enfant à un groupe de parole, qui lui offre un espace d’expression, d’écoute, et de soutien, spécialement conçu pour les enfants de parents malades.
  • Consulter un psychologue ou un pédopsychiatre, qui peut aider votre enfant à comprendre et à gérer ses émotions, à surmonter ses difficultés, et à renforcer son estime de soi.
Publié par Dr. Eric Sebban
Le Docteur Eric Sebban est chirurgien gynécologue et cancérologue, spécialisé en chirurgie gynécologique, mammaire et cancérologique. [mt-bootstrap-button btn_text="Prendre rendez-vous en ligne avec le Docteur Eric Sebban" btn_url="https://goo.gl/pbV14U" btn_size="btn btn-medium" align="text-left" color="#3498db" border_color="#555555" animation="bounce"]